top of page

Accueillir un chiot (ou un chien adulte) !



Dans la vie d’un cynophile, l’un des moments les plus marquants est certainement l’arrivée d’un nouveau chien dans le foyer. Moi-même, en tant qu’éducateur canin, cette expérience est toujours un challenge car chaque nouvel individu réserve ses surprises !

Après avoir longuement réfléchi à quel chien adopter, les problématiques sont les mêmes, quel que soit l’âge : favoriser la bonne intégration du chien dans son nouvel environnement, le faire accepter des occupants déjà en place, lui inculquer les règles de vie commune, le tout en répondant à ses besoins naturels.


Pour beaucoup d’entre nous, la priorité est certainement la propreté. Cet apprentissage n’est pas réservé qu’au chiot puisque certains chiens de refuge n’ont jamais appris le concept même de propreté et il est parfois la cause de leur abandon. Pourtant, chiot comme chien adulte peuvent rapidement apprendre à respecter la propreté du domicile à condition de s’y consacrer rigoureusement dès le départ.


Il est nécessaire de surveiller le nouvel arrivant et de le sortir le plus souvent possible, dès qu’il montre un signe d’envie ainsi qu’après chaque repas. Il est également nécessaire de sacrifier quelques nuits (le nombre est très variable selon l’individu) afin d’éviter les accidents nocturnes qui peuvent considérablement ralentir le processus d’apprentissage. Les chiots sont sur ce point plus frustrants car même une fois le concept de propreté acquis, une vigilance reste de mise jusqu’à ce que les sphincters soient bien formés (variable d’un individu à l’autre, surtout selon la race en présence).


L'autre problématique récurrente est sans doute la destruction et autres dégâts. En amont de l’arrivée du chien, il est nécessaire d’avoir préparé son domicile en retirant ce qui pourrait être dangereux pour lui (aliments ou plantes toxiques, produits ménagers, fils électriques, …). Il ne faut cependant pas aseptiser le logement car il est nécessaire d’offrir au nouveau venu la possibilité d’explorer son environnement et de le laisser commettre quelques erreurs qui permettront d’inculquer les premières leçons de vie commune : ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Sans ces quelques erreurs, il sera impossible pour le chien de comprendre qu’il ne peut pas manger la canapé, le tapis ou les chaussures dans l’entrée.


Suivront ensuite les premières sorties et les premiers contacts avec les congénères et les autres humains pour amorcer une bonne socialisation en respectant une règle primordiale : la qualité avant la quantité !

Il sera également nécessaire de travailler la relation avec votre chien pour que celui-ci gère au mieux la solitude, vos absences et la vie quotidienne dans son ensemble.


Enfin, pourront commencer les nombreux apprentissages utiles au quotidien : marche en laisse, marche au pied, rappel, jeux de balle, tricks, etc.


En cas de doute, d’hésitation ou pour toute question, n’hésitez pas à me contacter, y compris avant l’arrivée de votre chien pour bénéficier de conseils personnalisés et mettre toutes les chances de votre côté d’avoir des années de vie harmonieuses avec votre compagnon ! En effet, il est toujours préférable de contacter un éducateur canin en amont des problèmes pour éviter les erreurs et cristalliser des situations problématiques.



Caninement vôtre,



Maître Doggy


151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page